mardi 26 janvier 2010

La crise laitière en Europe par Etienne et Eléonore sec3

La crise laitière en Europe.

Le prix du lait était régulé par deux mécanismes; premièrement les quotas du lait apparus en 1982mettent fin à de nombreux gâchis. L'Europe produisait trop de lait avait des problèmes de stockage et de fables prix.
Les quotas sont fixés en trois temps. Il y a tout d'abord une attribution pour chaque états d'un quota de production (litres maximum à produire) puis ils le redistribue entre toutes les entreprises de transformation et les coopératives qui elles redistribue ensuite aux différents producteurs.
Par exemple, en Seine Maritime le quota est de 250 000 litres par producteur.
Deuxièmement, c'est au niveau national, le CNIEL (centre national et interprofessionnelles des entreprises laitières, qui réunit producteurs, transformateurs et coopératives.) qui élabore les prix de départ. Il y a plusieurs critères qui servent à élaboré les prix : le cours des matières premières agricoles et le cours des prix des autres pays (eux aussi soumis à des quotas) et ensuite il est décliné de région par région.

Apparition de la crise :
Deux raisons; d'abord la DGCCRF (direction générale de la consommation et de la concurrence et de la répression des fraudes.) a dénoncé le prix du lait (exigé par le CNIEL) qui étais de 300 euros pour 1000 litres au motif qu'il était illégale car il ne respectait pas les règles de concurrence (il étais trop élevé). En 2008; l'Europe voyant les prix élevés a autorisé une augmentation de la production dans le but de faire chuter les prix.

Conséquences :
[Autorisation d'augmentation de la production mais baisse du prix de production donc ils produisent plus pour gagner moins.]
Les transformateurs voyant l'accord interprofessionnel n'étant pas légal à proposé de nouveaux prix plus bas (230 euros pour 1000 litres). Aucun transformateurs ne voulant céder, le prix a été fixé ce qui a provoqué la colère des laitiers. (car leur lait était donc acheté moins cher.). Dans les même temps, les grandes distributions n'ont pas répercuté cette baisse. Alors la question était à qui profite la marge?

Réponse illustrée avec le vidéo sur TF1.

Les agriculteurs de toutes l'Europe ont décidé de montrer leur mécontentement en faisant par exemple les agriculteurs français ont déversé du lait devant les bureaux de la commission de Bruxelles, les agriculteurs italiens ont arrêté leur fournitures... Tous réclament la mise en place de mécanismes efficaces afin d'assurer une production et un approvisionnement stable de lait.



Sources :
 http://www.npa2009.org/content/crise-du-lait-les-raisons-de-la-colere
 http://www.npa2009.org/content/crise-du-lait-les-raisons-de-la-colere
*Articles Ouest France
http://lci.tf1.fr/economie/entreprise/2009-09/les-eleveurs-promettent-une-journee-blanche-4881215.html
http://lci.tf1.fr/economie/entreprise/2009-09/suicides-en-serie-chez-les-producteurs-de-lait-4881230.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire